© 2015 Gabriel Vinuela

Marjorie Fiset

 

À l’hiver 2012, Marjorie lance  Janvier Achève, un tout premier album bien perso où l’échec amoureux partage la vedette avec les angoisses de la mi-vingtaine. Riches d’espoir et de réconfort, ses compositions flirtent avec des reprises magnifiquement décousues et rapiécées. Suite à ce plongeon en solo, elle fait un passage remarqué au Festival International de la Chanson de Granby et se rend en finale. Au printemps 2013, la chanteuse poursuit avec Changer de Combat. Des textes imagés qui éclatent sur des rythmes rassembleurs, portrait très juste de la vie qui avance et fait son chemin après les grandes batailles. La nostalgie fait place à la résilience, la plume de Marjorie s’aiguise et sa signature se distingue, là où les claviers et la voix résonnent.

C’est aujourd’hui avec À l’ombre du stade qu’elle nous revient, posant un regard d’une grande douceur sur son quartier, Hochelaga-Maisonneuve. En ressort une musique tricotée de folk, de pop et de jazz qui, plus que jamais, panse les bobos de l’âme. Des chansons qui réchauffent le coeur et qui colorent nos idées grises, une artiste aux pouvoirs réparateurs à découvrir. 

 

marjoriefiset.net

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon
  • bandcamp1

Albums